Histoire

ORIGINE

Apparus au 5eme avant l’ère commune, les arts martiaux chinois ont connu un développement graduel de leurs techniques et l’élaboration progressive de systèmes philosophiques (yi King, confucianisme, taoïsme, bouddhisme, chi Kung, méditation, médecine traditionnelle chinoise)

A la fin du 5eme siècle, le temple de Shaolin fut construit et le moine indien Bodhidharma créa la boxe des 18 luohan et des techniques de chi-Kung (maitrise de la respiration). L’histoire du monastère de Shaolin donna un rayonnement particulier aux arts martiaux chinois jusqu’à nos jours

SHAOLIN, FOYER DE RESISTANCE

Au 17eme siècle, l’empire Ming décline et en 1644, les mandchous envahirent la Chine et créèrent la dynastie Qing.

Les Ming créent des foyers de résistance contre l’occupant mandchou. Le monastère de Shaolin devint alors un véritable centre de formation et d’entrainement aux arts martiaux.

Lieu de discipline technique, physique et mentale, Shaolin entreprit des vastes travaux de recherche, de restructuration, d’amélioration, de perfectionnement des systèmes de combat (système des 72 techniques, la boxe des 5 animaux …)

Le pouvoir impérial va bénéficier pendant plusieurs siècles de l’appui musclé des moines de Shaolin. Déclaré « premier monastère sous le ciel » par l’autorité impériale, la légende de Shaolin va prospérer, sur les bases des aptitudes exceptionnelles des moines combattants.

 

SIU LAM SIU HUNG KHIN, HERITAGE DE SHAOLIN

Au 18eme siècle, Shaolin fut détruit par les mandchous. Un moine au nom de Hung Hy Quan est un rescapé parmi ses cinq frères.

Il créa le grand style Hung-Gar et approfondit son art. Il créera par la suitele petit style Hung-Gar, intégrant les styles des cinq animaux (théorie des 5 éléments): dragon, tigre, panthère,  serpent, grue.